Reportage

Les concepteurs de la série de jeux vidéo Gran Turismo font quasiment partie de la famille chez les constructeurs automobiles. Leur collaboration avec les marques est parfois tellement étroite qu’ils conçoivent et construisent ensemble un prototype ou modèle concept exclusif. Comme récemment la Jaguar Vision Gran Turismo Coupé, qui ne se laisse piloter que dans Gran Turismo Sport, le nouveau jeu de la célèbre série de jeux de course.

De l’artisanat pur

Lorsque vous pénétrez dans les bureaux de Polyphony Digital à Tokyo, vous retrouvez l’amalgame habituel des personnes travaillant dans l’industrie du jeu vidéo : designers, artistes, animateurs et programmeurs 3D, producteurs et testeurs. Mais aussi : des mordus du volant. Partout dans les bureaux se trouvent des étagères pleines de livres sur la mécanique automobile, de modèles réduits de bolides qu’on retrouve dans le jeu, de magazines automobiles, etc. Il peut difficilement en être autrement, car les designers de jeux doivent – avec un temps de réalisation d’environ six mois par voiture – mouler les bolides existants en un modèle digital 3D. “La qualité que nous poursuivons ne s’obtient pas par magie et même pas entièrement par la technologie”, confie Kazunori Yamauchi, CEO et designer en chef de Polyphony Digital. “C’est de l’artisanat pur.”

Partie de la famille chez les constructeurs

Les designers de Polyphony Digital font également partie de la famille chez les constructeurs automobiles. Depuis la maison-mère à Tokyo (pour les constructeurs japonais), mais également depuis les succursales à Amsterdam et Los Angeles (pour les marchés européen et américain respectivement), des concepteurs partent régulièrement en voyage d’études pour capturer encore plus de détails des voitures avec un appareil photo. À Tokyo se trouve en tout cas une immense étagère remplie de sacs avec du matériel photo, que les designers n’ont plus qu’à emporter quand ils se mettent en route.

Contourner l’épreuve du temps

Le maître en personne les accompagne souvent et possède pour cela une impressionnante collection privée de dizaines d’objectifs photo dans son bureau. “Il est très important que l’esthétique de chaque voiture soit parfaite jusque dans les moindres détails”, explique  Yamauchi. “La qualité de nos modèles 3D dépasse largement ce qui est nécessaire pour les consoles de jeux d’aujourd’hui : nous recréons des modèles que nous pourrons encore intégrer d’ici dix ans dans une nouvelle version du jeu.”

Tous des mordus du volant

Les joueurs de Gran Turismo Sport, l’épisode le plus récent de la série de jeux de course vieille de près d’un quart de siècle, sont atteints du même virus. Le jeu comprend excessivement de gadgets pour le mordu du volant. La quantité de carburant que le joueur a consommé jusqu’ici, est par exemple un ‘achievement’ (un trophée dans le jeu, que les joueurs pourront exhiber). Un musée automobile intégré permet de découvrir l’histoire qui se cache derrière chaque bolide du jeu. Sans oublier la possibilité pour le joueur de régler jusque dans les moindres détails toutes les voitures qu’il possède dans son garage virtuel. L’équilibre entre les freins avant et arrière, la suspension, la vitesse de pointe pour chaque rapport,… tout peut être personnalisé. “Votre liberté est uniquement restreinte par ce qui est physiquement possible”, formule Yamauchi. “Ce n’est pas le but que vos choix vous entraînent dans un monde imaginaire, avec des voitures capables de faire plus que ce que les lois de la physique et de la mécanique permettent.”

Petite exclusivité numérique

Il arrive certes que l’équipe de Yamauchi, en compagnie des designers des marques automobiles avec lesquels ils collaborent, apportent un brin de fantaisie automobile dans le jeu. La majorité des centaines de voitures présentes dans Gran Turismo Sport, sont des modèles existants. Mais parfois, une coopération s’effectue entre la table de dessin du constructeur et celle des designers du jeu, pour élaborer un modèle qui ne se laisse piloter que dans le jeu.

Jaguar Vision GT Coupé

Le prototype ou modèle le plus récent qui se retrouve uniquement dans le jeu, est la Jaguar Vision GT Coupé, une voiture électrique élaborée par les designers de Jaguar sur base d’une inspiration puisée dans le passé de compétition de la marque. On y retrouve ainsi des éléments des emblématiques Type C et D, tandis que l’aspect mécanique rappelle les voitures de course I-TYPE 4 Formula E et I-PACE eTROPHY. “Nos jeunes designers ont créé une voiture imprégnée de notre extraordinaire histoire, mais qui repousse les limites du design du futur”, explique Julian Thomson, Design Director chez Jaguar.

Chevaux-vapeur à l’écran

Les joueurs de Gran Turismo Sport qui téléchargent la voiture vers leur jeu (il sera disponible gratuitement à partir de la fin novembre), reçoivent à piloter un bolide de 1.020 cv et d’un  couple de 1,200 Nm, qui atteint les cent kilomètres heure en moins de deux secondes et une vitesse de pointe de 320 km/h. Les designers de Jaguar l’ont en outre construit en fibre de carbone et en alliages d’aluminium avancé, de sorte qu’il ne pèse que 1.400 kilos et affiche  une répartition de son poids de quasiment cinquante-cinquante. Le moteur, lui, a reçu comme bruit une version ‘électrifiée’ des enregistrements moteur de la Jaguar 603 D-Type, une voiture de course emblématique de la marque qui a remporté les 24 Heures du Mans en 1957.

Partage de données

Cela peut sembler drôle de parler du poids et d’autres caractéristiques physiques dans le cas d’une voiture virtuelle, mais le logiciel central de Grand Turismo Sport – le fameux engine – a été élaboré de manière telle qu’il approche pleinement la physique du monde réel. L’entreprise échange aussi constamment des données avec les constructeurs automobiles. “Pas uniquement des données télémétriques, mais également des données sur la distribution du poids ou sur le centre de gravité”, confie Yamauchi. “Ou des éléments comme la géométrie de la suspension, qui définissent véritablement le caractère d’une voiture. S’agissant de voitures de course, l’aérodynamique est aussi importante : nous recevons parfois des données de tests réalisés en souffleries, ou par le biais d’analyses Computational Fluid Dynamics, que nous employons dans nos simulations.”

Des coopérations ad hoc avec des constructeurs automobiles, comme pour la Jaguar Vision GT Coupé, découlent de cette collaboration et de cet échange de données constants. “Le design et la puissance de la Jaguar Vision GT Coupé est le résultat de nombreuses années de collaboration entre l’équipe de Jaguar et nous”, conclut Yamauchi.